Gare Centrale

Yard

Débutants

Magasins

Plantes

Carte du site

 

© 2001-2006 C&StL

 

English

Le spectre du modéliste

On le dit souvent, un réseau de trains miniatures (de jardin ou intérieur) est le reflet de son constructeur. Dans la page "Le premier pas", je vous parle de choisir l'époque du chemin de fer que vous construirez, du matériel roulant ainsi que d'autres facteurs déterminant.

Évidemment , vous faites ces choix en vous basant sur ce que VOUS aimez. Il y a donc autant de façon de concevoir ce qu'est un réseau de trains miniatures que de modélistes... Pour que votre chemin de fer reflète vos aspirations, vous devez donc définir ce que vous aimez et ce que vous n'aimez pas.

Un premier pas se fait en regardant votre passé versus les trains miniatures. D'où tenez-vous cette passion? Un ami, un parent ou simplement un article vu sur le net? Une fois cette première question répondue, vous êtes déjà en mesure de mieux cerner ce qui vous plaît. Repensez à votre premier contact avec le hobby. Qu'est-ce qui vous a fait cliquer? C'est sûrement vers ça que penchera votre futur empire.

Le deuxième question est beaucoup plus pointue; Qu'est-ce qui vous amène aux trains de jardin? Etes-vous un modéliste d'une échelle plus petite qui veut essayer de faire des choses différentes ou êtes-vous un jardinier qui voit dans les trains de jardin une attraction agréable et fascinante? La réponse à cette question vous placera dans ce qu'on appelle le spectre du modéliste.

Le spectre

Le spectre du modéliste est une échelle qui sert à mesurer l'endroit où se situe votre centre d'intérêt dans ce hobby. À une extrémité, on retrouve les "opérateurs". À l'autre, les "observateurs".

Spectre

Les opérateurs

Les opérateurs viennent majoritairement des autres échelles. Ce sont des gens pour qui les trains de jardin ne sont qu'une échelle différente de celles qu'ils utilisaient avant. Ils connaissent déjà assez bien le monde ferroviaire.

On les appelle "opérateurs" parce que ce sont des gens qui aiment opérer leur trains. Dans le langage populaire, on dit "jouer" avec les trains. Ces gens sont dans un mode actif avec les trains, c'est-à-dire qu'il y a une constante interaction entre eux et le réseau. S'ils doivent s'absenter, les trains arrêtent. Il est illogique pour eux qu'un train fonctionne sans opérateur. Un opérateur peut aussi bien être un adulte qui gère la circulation des trains par ordinateur, ou être un enfant qui ne fait qu'arrêter les trains aux gares. L'important, c'est qu'il y ait interaction. Les petits détails sur les locomotives et les wagons sont importants et les anachronismes, intolérés. Les plantes ne sont que des accessoires servant à boucher l'espace libre entre les voies.

Les observateurs

Les observateurs sont ceux qui aiment faire partir un train, puis le laisser-faire. Les observateurs qui sont à l'extrémité du spectre vont se prendre un apéritif, un bon livre et une chaise-longue. Le train ne servira qu'à produire un doux cliquetis calmant. Pour eux, peut importe qu'une locomotive à vapeur tire des wagons modernes. Les trains sont plus vus comme une attraction dans un jardin. C'est pourquoi la plupart de ces gens ne proviennent pas du monde ferroviaire. Ce sont souvent des jardiniers qui, par le fruits du hasard, ont découvert le hobby des trains de jardin. Les observateurs sont, par rapport aux trains, en mode passif. Il n'y a pas d'interaction entre eux et le réseau. Ils aiment observer la "magie" du chemin de fer s'opérer dans leur jardin et faire abstraction des détails trop techniques. Pour cette raison, il vont souvent tenter de créer un réseau spectaculaire pour la visite et les amis avec des arrangements floreaux, des rocailles...

Où êtes-vous?

Il est important de se positionner dans le spectre. Comme tout dans la vie, rien n'est parfaitement noir ou blanc. Ainsi, très peu de modélistes se retrouvent à une des deux extrémités du spectre. Il n'y pas de modélistes n'ont plus qui soit parfaitement dans le centre. De plus, pratiquement personne ne demeure à la même place dans le spectre. Moi, par exemple, j'aime bien "opérer" mes trains en arrivant du travail. Je suis alors un opérateur. Lorsque vient le temps de souper, je laisse fonctionner un train sur une boucle. Pendant que je soupe près du réseau je deviens alors un observateur.

Pour bien choisir notre place dans le spectre, demandez-vous ce qui vous relaxe. Est-ce de jouer avec les trains et ainsi affronter des défis que vous ne retrouvez nul part ailleurs (Comment amener le wagon du point A au point B en étant le plus efficace possible?). Ou est-ce de s'étendre dans le gazon en écoutant le cliquetis des roues qui s'éloignent et ainsi nous faire rêver à de nouveaux horizons? Comme dans le vie, des gens emploient toute sorte de méthodes pour évacuer le stress; pour certains c'est les mots croisés, pour d'autres, c'est l'écoute de la musique...

Rien n'empêche quelqu'un de faire des mots croisés en écoutant de la musique... Mais avant de se promener dans le spectre, il faut bien définir notre position de départ. Ne serait-ce que pour savoir d'où l'on vient et où l'on va. Si vous jetez un coup d'oeil à la page sur les types d'arrangements de voie, vous verrez qu'il y a des types destinés aux opérateurs, d'autres aux observateurs. Vous y constaterez que le type observateur doit obligatoirement optez pour un arrangement qui permet aux trains de faire une boucle sans intervention humaine.

Comme je l'ai dit plus haut, tout change dans la vie. Même notre place dans le spectre. En vous définissant de type plus observateur, rien ne vous empêche plus tard d'ajouter des voies d'évitement pour faire de l'opération. Et si vous êtes de type opérateur et que vous optez pour un réseau point-à-point, rien ne vous empêche plus tard d'ajouter un voie pour en faire une boucle.

Cependant, je recommande à tous de se faire des provisions dès le départ pour avoir la possibilité de faire rouler un train sans intervention humaine. Que ce soit avec un réseau de type oval ou un réseau boucle-à-boucle. Il se présente souvent des situations dans la vie où vous devez faire fonctionner un train et vous ne pouvez lui accorder une pleine attention. Comme lorsque vous recevez de la visite. Pendant que vous discutez avec vos invités de votre réseau (qu'ils sont tous très enchantés de voir), vous ne pouvez jetez un oeil sur votre train. Parfois, un wagon peut dérailler. Votre visite sera tellement envoutée par vos propos (les gens ont une tendance naturelle à accorder beaucoup d'attention à quelqu'un parlant de sa passion) qu'elle sera sûrement très gênée de vous intérompre pour vous signaler ce qu'elle a vue derrière votre dos...

Une fois votre position bien située dans le spectre, n'ayez pas "honte" de la changer au besoin. Rien n'est permanent, surtout pas un réseau de train extérieur!!

 Avant de copier cette page, lisez le copyright


No English version of this text available for now. If someone is interested in the translation, you're welcome. Of course, I will give you full credits.

Before copying this page, read the copyright