Gare Centrale

Yard

Débutants

Magasins

Plantes

Carte du site

 

© 2001-2006 C&StL

 

English

Le premier pas

Comme dans toute nouvelle aventure de la vie, c'est le premier pas qui coûte... Vous lisez peut-être déjà des magasines sur le garden railway ou vous naviguez sur le net à la recherche d'information. Peut-être avez-vous visité un réseau en G? Ou un magasin qui en vendait? Peut-être avez-vous déjà même acheté votre premier ensemble de train? Vous réseau est là, dans votre tête. Vous regardez votre cour arrière et vous voyez votre train se promener entre les pétunias et les épinettes naines de l'Alberta.

Une multitude choix et directions s'offrent à vous. Par où commencer? La bonne nouvelle, c'est que vous n'avez pas à décider! En premier lieu, regardez les différentes possibilités que le hobby vous offre. Au 21ième siècle, ce hobby offre beaucoup, beaucoup de choix. Au lieu de "décider" quelle direction prendre, définissez plutôt vos goûts. La route à suivre deviendra alors très évidente.

Ne vous embêtez pas avec des choix comme "narrow gauge ou standard gauge", l'échelle (1:22.5 ou 1:29?). Vous aurez amplement le temps de répondre à ces questions plus tard. Le premier pas à faire est de faire rouler votre train dehors. Et rien n'est plus simple. Vous avez monté une boucle sur le plancher du salon? Amenez-là dehors.

Où installer vos voies dehors? Ça n'a pas d'importance. Trouvez un coin de terrain où vous pensiez faire votre réseau. Branchez le courant, prenez une bonne chaise de parterre, asseyez-vous et regardez tourner votre train. Si quelque chose vous agace, changez-le de place. Expérimenter. Essayez de placer les voies autour d'un arbre, sous un buisson, près de votre deck ou même en plein milieu du terrain. La magie des trains roulant dehors viendra par elle-même. Soudain, des voies supplémentaires, des bâtisses, des figurines viendront s'ajouter à votre réseau, en pensées seulement. Le train deviendra alors un vrai train, et non plus un simple jouet. Le premier pas est fait.

Le premier pas est fait, mais pour aller où? Ne vous inquietez pas. Vous allez dans la bonne direction. Plus vous verrez votre train parcourir sa boucle, plus votre empire grandira dans votre tête. Il est déjà temps de penser à mettre les freins! Bien que vous pouvez avoir une vision de ce que sera votre empire dans quelques années, il faut procéder par étape. Un train de jardin ne pousse pas en une nuit. Il faut planifier. Tout modéliste d'expérience vous le dira, la planification (et le rêve qui l'accompagne) sont 40% du hobby. Plus vous irez vite, et plus votre déception du résultat final risque d'être grande. Rappelez-vous que nous vivons à une époque où on doit toujours obtenir une satisfaction immédiate de tout ce que nous faisons. Notre travail et souvent notre vie familiale sont basés sur la réussite à tout prix, la performance et le succès instantané. Comme passe-temps, le garden railway ne doit sûrement pas tomber dans cette voie.

Le truc, c'est de commencer petit. Prenez votre empire, divisez sa construction en "phase". Comme vous le savez (après avoir visité ce site), le Champlain & St-Laurent a été prévue en 4 phases. Chaque phase comprends 4 à 6 semaines de travail, le reste de l'été étant alloué à faire fonctionner les trains. Comme tout débutant, vous n'avez pas idée de ce que vous demandera votre chemin de fer comme temps et énergie. Malheureusment, personne ne peut vous aider à ce chapître. Ça dépends de vos occupations familiales, professionnelles et autres. Si vous planifiez mal cette étape, vous risquez de vous retrouvez avec quelques voies éparpillées, infestées de mauvais herbes et un coin de terrrain en mauvais état. Voilà qui n'est pas très encourageant pour continuer le projet.

Une autre raison pour commencer petit, c'est l'expérience. Personne n'est parfait, c'est évident. NOUS ne sommes pas parfait, c'est moins évident. Si votre phase 1 ne passe pas le premier hiver dû à une mauvaise installation, vous aurez 50 pieds de rail à remplacer. Si l'ensemble de votre réseau ne passe pase le premier hiver, vous aurez 500 pieds de rail, peut-être même plus, à remplacer. Ce qui coûte 10 foix plus cher.

Comme presque tout vient par trois, voici une troisième raison pour commencer petit. Au début de ce texte, on parlait de ne pas avoir à faire de choix immédiatement. Comme vous avez maintenant une idée beaucoup plus précise de votre empire, vous êtes prêt à faire ces choix. Si vous optez pour une échelle plus grande (Narrow gauge), pensez à donner plus de dégagement latéral aux voies. Si vous optez pour du matériel roulant moderne, pensez à ne pas mettre de courbes trop serrées. La lecture des articles de ce site vous aidera à y voir plus clair. N'oubliez pas un vieux principe du modèlisme miniature: les plantes, les bâtisses et l'aménagement du terrain ne sont que les guides de l'imagination des gens qui regardent le train circuler (y compris vous-même). Ça ne sert à rien de mettre trop de détail. Laissez place à l'imagination. Ça coûte moins cher et c'est plus efficace. Un dernier conseil: restez loin du "live steam" (vapeur vive). Faites vos classes avec des trains électriques et gardez ce plaisir pour un peu plus tard...

Est-ce le temps de louer une pelle mécanique? Pas tout de suite. Maintenant que vos choix sont faits, parlez-en avec votre famille, vos amis. Faites attention de ne pas tomber dans le piège où des débutants plannifient tellement, qu'absolument rien ne se passera dans le jardin. Il y a un jour où il faut plonger. Ce hobby est souvent comparé à un buffet. On y va, on prends un peu de tout. On goûte, puis on y retourne pour ce qu'on aimé le plus. Installez une boucle dehors, sur le gazon. Lorsque vous magasinez, traînez avec vous une figurine à l'échelle G. Vous ferez d'intéressantes découvertes d'objets pouvant agrémenter votre futur réseau. Faites rouler le train, le jour, le soir, même sous la pluie. Vous verrez, la magie du garden railway, c'est fort!

 

Yvan-Martin Lévesque

Avant de copier cette page, lisez le copyright


No English version of this text available for now. If someone is interested in the translation, you're welcome. Of course, I will give you full credits.

Before copying this page, read the copyright