Gare Centrale

Yard

Débutants

Magasins

Carte du site

 

© 2001-2006 C&StL

 

ENGLISH

Les déraillements

Imaginez: vous invitez des amis à venir contempler votre réseau. Bien entendu, vous leur faites rouler un train. Puis, survient un bruit désagréable: tic-tic-tic-tic... Un déraillement, puis un autre, et un autre... Frustrant? Certainement! Les déraillements, tant les vrais que les miniatures me passionnent car leur cause est souvent simple à trouver et surtout, il sont facilement évitable. Personnellement, je ne tolère aucun déraillement sur les réseaux que j'opère. Voici un tableau vous donnant quelques trucs comment les éviter.

 Wagon

 Endroit

 Cause

 Solution(s)

 Toujours le même.  Jamais au même endroit.  Poids du wagon trop léger.  Assurer que votre wagon respecte la norme NMRA du poids minimum. Si c'est impossible pour vous de la faire, voyez la cause suivante.
 Force dynamique trop grande sur le wagon.  Ce type de déraillement survient surtout dans les courbes. Les wagons avec attelages montés sur les bogies (truck mount) sont particulièrement affectés. Changer la position du wagon dans le convoi en l'ammenant le plus vers l'arrière possible. D'ailleur, vos wagons les plus pesant devraient être à l'avant du train autant que possible. Cependant, un tel convoi sera très difficile à reculer.
 Mauvais paralélisme des bogies.  Faites pivoter le wagon de 180 degrés sur lui-même.
 Mauvais paralélisme des roues sur le même essieux.  Faites pivoter seulement l'essieux en cause sur lui-même (enlevez-le du bogie, pivotez de 180 degré et réinstallez-le).
 Incompatibilité d'attelage entre deux wagons.  Ce type de déraillement est plus fréquent avec deux attelages de marque ou de type différent. Changer la position d'un des deux wagons dans le train.
 Différents wagons.  Toujours le même endroit.  Design de la voie.  Vérifier que vos courbes ne sont pas trop serrées, faites attention au design en "S", souvent rencontré lorsque les deux voies suivant l'aiguillage sont parallèles (ex.: voie d'évitement). Utilisez le plus haut numéro d'aiguillage possible.
 Écartement hors-norme.

 À l'aide d'un guide, vérifier que l'écartement entre les deux rails est standard. Une erreur d'écartement entre deux rails qui n'est pas perceptible à l'oeil peut causer des déraillements. Souvent, le déraillement survient APRÈS le mauvais écartement si celui est trop petit (la roue chevauche la tête du rail et tombe en dehors lorsque l'écartement redevient normal). Le déraillement survient à l'endroit du mauvais écartement si celui-ci est trop grand (les roues tombent entre les rails).

Si vos rails sont collées au liège, vérifier le point suivant: certains types de colle (ciment à plastique de type solvent (connue comme Pro-Weld), cyanoacrylate (colle CA connue comme "super glue" ou "Insta-Cure"), et certains types de colle résine aliphatique (connue comme colle jaune de menusier) peuvent, à la longue, modifier la composition chimique du plastique en le faisant rapetisser. Donc vos traverses modifieront l'écartement des voies. Utilisez plutôt de la colle de type acétate polyvinyle (connue comme colle blanche ou "Colle Lepage") ou du type polyuréthane (connu à tort comme du "silicone" dû à son contenant qui est le même que le véritable silicone).

 Débris sur la voie.  Le déraillement ne survient pas toujours à l'endroit où se trouve le débris. Observer quelques dizaines de centimètres avant le lieu du déraillement. Souvent, les roues chevauchent le rails un certains temps avant de dérailler. Enlever les débris. Truc: passer un aimant au ras des rails. Vous y ramasserez une foule de débris (ressort d'attelage, etc...) invisible à l'oeil nu. Vérifiez les points suivants: ballast pris les aiguillages, ballast entre les contre-rails (guard rail) des ponts, débris à l'intérieur des rails qui pourraient soulever les boudins (flanges) de roue, obstacle entre les rails qui pourraient toucher aux tiges d'attelage.
 Problème avec une aiguillage.

 Vérifier que toutes les parties de l'aiguillage sont en bon état.

Vérifier que les crochets d'attelage ne touchent par aux rails, aux aiguilles, aux contre-rails (guard rail) et au coeur de croisement (frog).

Vérifier que les pointes d'aiguilles sont bien entrées dans l'autre rail et que l'autre pointe dégage bien le chemin pour les boudins de roue.

Vérifier que la timonerie d'aiguillage (mécanique ou électrique) vérouille bien les aiguilles en place. Les vibrations lors du passage du train peuvent faire bouger les aiguilles mal vérouillées.

 Vitesse excessive.  Réduisez la vitesse du train.
 Toujours le même wagon.  Toujours le même endroit.  Normes limites.  Bien qu'il soit rare, ce type de déraillement est difficile à corriger. Par exemple, l'écartement de le voie peut être d'un millimètre trop grand (ce qui ne nuit pas un wagon dont l'écartement des roues est dans les normes), alors que l'écartement des roues est de un millimètre trop petit (ce qui n'est pas grave si la voie est dans les normes). Ensemble, ça fait deux millimètres de différence, ce qui cause le déraillement uniquement de ce wagon à cet endroit précis. Il faut alors corriger au moins un problème pour résoudre le déraillement.
 Différents wagons.  Différents endroits.  Force dynamique du convoi trop grande.

 Réduisez le nombre de wagon.

Évitez les manoeuvres brusques.

Répartissez les wagons selon leur pesanteur et leur résistance au roulement.

 Causes multiples.

 Un train peut passer 14 fois au même endroit sans problème et dérailler la quinzième fois. Bien qu'il s'agisse souvent d'un des causes ci-haut mentionnées qui s'est produite soudainement, vérifier:

Accumulation de saleté sur une roue.

Accumulation de saleté sur un rail (particulièrement les coeurs de croisement d'aiguillage qui soulève le boudin de la roue).

Vibration induite au réseau (coup sur la table).

Rafale de vent soudaine, animal ou oiseau sauvage ou insecte (en G dehors!).

Trucs généraux afin d'évitez les déraillements:

Ayez un poids de wagon dans les normes (trop pesant n'est pas mieux que trop léger).

Utilisez des roues de métal.

Les wagons avec des attelages montés sur la structure du wagon (body mount) sont moins sujet aux déraillements que les wagons avec attelages montés sur les bogies (truck mount) car la force de traction est dans l'axe du wagon au lieu de l'axe des essieux. Les bogies ne servent alors qu'à supporter le poids de wagon, peu importe que l'on pousse ou tire le wagon. La raison qui a poussé les manufacturiers à mettre les attelages sur les bogies au lieu des wagons est simple: un attelage monté sur le bogie permet au wagon de négocier des rayons de courbe quatre fois plus petit qu'un wagon ayant ses attelages montés sur la structure.

Ne graissez pas ni ne huilez pas les essieux. En plus d'enlever toute adhérence aux locomotives lorsqu'elle est sur les rails, l'huile (ou la graisse) est un excellent aimant à poussière et débris de toute sorte. Si vous avez un animal domestique à la maison, faites le test: huilez un essieux de wagon et regardez de quoi il aura l'air après seulement un tour de réseau! Réserver ces produits pour les engrenages de loco SEULEMENT lorsque recommandé par le manufacturier.

Commencez avec une longueur de train raisonnable puis ajouter des wagons au fur et à mesure. J'ai déjà fait rouler un train de grain en N de 108 wagons pendant 2 heures sans aucun problème. Chaque wagon avait été pesé et avait suivit un test de friction (le wagon descend un pente par gravité et on mesure la distance parcourue) et était classé en conséquence.

Dernier conseil, un peu superflu: Évitez les collisions entre trains, surtout si vous êtes en DCC!

 Avant de copier cette page, lisez le copyright


No English version of this text available for now. If someone is interested in the translation, you're welcome. Of course, I will give you full credits.

Before copying this page, read the copyright