Gare Centrale

Yard

Débutants

Magasins

Plantes

Carte du site

 

© 2001-2006 C&StL

 

English

Pourquoi une carte topographique?

Dans les trains miniatures de petite échelle (O, S, HO, N), le seul défi concernant la topographie du terrain consiste à recréer le plus fidèlement possible le terrain. Bien que cette étape demande un certain niveau de créativité et d'habileté, il n'en reste pas moins que l'on peut s'improviser le "Créateur" et inventer de toute pièce montagnes, plaines, mers, lacs, rivières, arbres... Au départ, la feuille de contre-plaqué est complètement vide.

Avec les grandes échelles (G), on doit aussi recréer le plus fidèlement un monde miniature plausible mais, en plus, on doit composer avec un terrain déjà existant. Voilà un défi encore plus grand! Pour créer une montagne en G, on doit faire venir de la vraie terre et la déplacer avec une vraie pelle. Les rails ne passent pas où l'on veut, mais, dans bien des cas, où on peut. On doit tenir compte des déclinaisons de terrain pour l'évacuation de l'eau , etc... Bref, le modèlisme à l'échelle G est très près de ce que font les ingénieurs des véritables chemins de fer.

Dans ces circonstances, connaître le terrain sur lequel on construira le réseau devient de la premère importance. Prendre les mesures des obstacles s'y dressant est facile. Une carte montrant l'emplacement exacte de chaque obstacles (maison, cabanon, piscine, arbres...) est facile à réaliser: on choisit une échelle pratique avec laquelle on pourra dessiner l'ensemble du terrain sur un papier quadrillé, on sort dehors avec un ruban à mesurer et... on mesure!

Mais il faut aussi avoir une vision en trois dimensions. C'est-à-dire avec les pentes du terrain. Une carte topographique répond à ce besoin. Une carte topographique est une carte indiquant avec précision tous les obstacles du terrain et ses pentes. Pour indiquer les pentes, on a recours à un système de courbes équidistantes. Une courbe équidistante est une ligne reliant tous les points de même altitude. La distance verticale entre les lignes est constante. Sur une carte topographique on aura donc une ligne reliant tous les points à l'altitude zéro, puis une autre reliant les points à l'altitude 10 (mètres ou pieds, selon le système utilisé), puis une autre reliant les points à l'altitude 20, etc...

Si les lignes de 0, 10 et 20 sont très rapprochées, nous sommes en face d'une pente très abrupte. Si les lignes sont très espacées, nous sommes en présence d'une pente douce. Avec ce système, on peut facilement s'imaginer sur papier le genre de pente qu'aura à affronter notre chemin de fer miniature. On pourra ainsi prévoir l'emplacement des ponts et trestles ansi que la direction que prendra l'eau lors des pluies, etc...

Les outils nécessaires

Plusieurs techniques existent pour réaliser une carte topographique maison. Nous allons en voir une qui simple et très efficace. Nous aurons besoin de:

Une carte du terrain déjà traçée et quadrillée selon un système choisit. Voici la carte avant le quadrillage.

Le système choisit dépend de vous. Préférez-vous travailler avec les pieds ou les mètres? Plus votre quadrillage sera petit et plus votre carte sera précise. Mais plus long sera le travail pour arriver au résultat final. Dans cet exemple, j'utilise un quadrillage où chaque carré mesure 50 cm par 50 cm.Carte topo

NiveauVous aurez aussi besoin d'un système de visé. J'utilise un niveau à visée. Ce petit niveau coûte environs 25$ dans toutes les bonnes quincailleries. Cliquez sur la photo pour un agrandissement.

 

 

 

BulleLorsque l'on regarde dans cette appareil, on voit une ligne à droite et une petite bulle à gauche. Si on aligne la bulle avec la ligne, tout ce qui est vis-à-vis cette ligne sera à la même hauteur que notre oeil. Cliquez sur la photo pour un agrandissement.

 

 

Bout de boisNous aurons aussi besoin de deux bouts de bois. Un bout de bois doit être plus long que l'autre d'environs 3 pieds. Le plus court des deux bâtons doit être coupé à une hauteur où il va soutenir le niveau à la hauteur de votre oeil. Une entaille a été faite dans le plus petit bâton pour soutenir le niveau. Cliquez sur la photo pour un agrandissement.

 

 

GraduationsLe plus grand bâton sera gradué selon un système de votre choix (métrique ou impérial). Une graduation aux 10 cm ou aux 2 pouces est suffisante. À l'endroit où le petit bout de bois arrive sur le plus long, c'est le zéro. Au dessus de cette ligne, c'est les mesures négatives. En dessous, c'est les mesures positives. Si le grand bâton est dans une dépression, son bas sera plus bas que celui du petit bâton, ce qui veut dire qu'on devra lire une valeur négative dans le viseur du niveau. Cliquez sur la photo pour un agrandissement.

GraduationsGraduationsGraduations

Vous aurez besoin de deux rubans à mesurer afin de "quadriller" le terrain. On peut remplacer un des deux rubans par une corde avec un noeud à chaque unité de mesure choisit (dans mon cas, à 50 cm).

Comment faire

Sortons dehors! Voici une vue du terrain à mesurer, suivit de la carte en 2 dimensions qui en résulte.Terrain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte topo

Commençons par quadriller le terrain avec des lignes imaginaires. L'espace entre les lignes correspond à l'espace entre les lignes de notre papier quadrillé.

Terrain quadrille

Puis on remplace ces lignes imaginaires par les rubans à mesurer. J'ai un ruban qui reste en place (celui le long de la rue). L'autre se réplace à toute les 50 cm sur le premier ruban.

Rubans a mesurer

Ensuite, on se choisit un point zéro. Ce point est celui où se tiendra la personne avec le niveau. Idéalement on doit voir tout le terrain de ce point. Ce point est représenté par un rond rouge sur cette carte.

Ensuite la personne avec le niveau s'installe sur le point zéro. La deuxième personne prends le bâton est se met au premier carré, soit à 50 cm sur le deuxième ruban.

La personne avec le niveau ajuste la bulle vis-à-vis de la ligne puis demande à la deuxième personne de déplacer son doigt le long du bâton gradué. Lorsque le doigt arrive vis-à-vis de la ligne, elle dit :"Stop!". On prend cette mesure en note sur la carte quadrillée à l'endroit correspondant à l'emplacement du bâton gradué.

Prise mesure

Puis la personne avec le bâton recul à 100 cm (50 cm plus loin) et on recommence.

Prise mesure

Quand tout le terrain est couvert, on déplace le deuxième ruban de 50 cm à gauche (ou a droite, selon l'emplacement) et on recommence le même processus.

À la fin du processus, on aura une carte quadrillée où une mesure est notée à chaque intersection de ligne.

Carte topo

Comme il sera impossible de tout voir le terrain de ce point, on peut se prendre un autre point (en bleu dans la carte précédente). Si ce point est à une hauteur différente du premier on doit additionner la valeur du deuxième point à toutes les mesures prises à partir de ce dernier. Exemple: le premier point (celui où se trouve le niveau) est forcément zéro. Le deuxième point où se trouve le niveau est à -20. Lorsque la personne tenant le niveau sur le deuxième point prendra une mesure, elle devra y additioner -20 (donc soustraire 20) à la mesure lue sur le bâton. Si elle voit 60 dans son niveau, elle dira qu'elle lit 40 unités.

Il ne reste plus qu'à relier ensemble tous les points de même valeur. On obtiendra les courbes équidistantes et une carte topographique en 3 dimensions de notre terrain. Sur la carte suivante, j'ai colorié les carrés de même valeur.

Si votre terrain est très grand, il peut être difficile de voir les mesures dans le viseur du niveau. Vous pouvez alors vous procurer pour moins de 10$ un petit viseur au laser (comme ceux utilisés par les conférenciers).

Il suffit alors de la fixer sur un niveau ordinaire. Pour prendre la mesure, on mets la bulle du niveau bien centrée (en s'assurant que sur une surface plane le point du laser arrive vis-à-vis du zéro du bâton gradué)...

Puis on lit l'endroit où frappe le point lumineux sur le bâton gradué. Cette méthode est très efficace.

Il existe une autre méthode avec des boyeaux d'arrosage transparents. Cette méthode ne sera pas expliquée ici. Elle est plus coûteuse et moins pratique, car vous devez avoir un boyeau couvrant entièrement la zone de votre futur chemin de fer. Mais elle fonctionne quand même très bien.

 Avant de copier cette page, lisez le copyright


No English version of this text available for now. If someone is interested in the translation, you're welcome. Of course, I will give you full credits.

Before copying this page, read the copyright